Homme qui discute avec une femme au comptoir d'un bar

Coucher le premier soir quand on est une femme

En 2023, coucher le premier soir quand on est une femme ne devrait donner lieu à aucun débat. Chacune est libre de faire ce qu’elle veut de son cul ! Toutefois, les préjugés persistent envers celles qui vivent leur sexualité de façon libérée. Par ailleurs, toutes les filles ne se sentent pas à l’aise à l’idée de s’adonner au plaisir charnel dans les bras d’un inconnu… Découvrons les témoignages de 3 femmes sur ce sujet !

Les clichés misogynes sur les femmes qui couchent le premier soir 

Vous avez sûrement déjà entendu un gros macho dire “Elle ne se respecte vraiment pas” en parlant d’une femme libérée qui couche le premier soir ! Vous avez eu envie de lui arracher les yeux ? Nous aussi. Ne le faites pas. Ces hommes sexistes ne méritent ni votre cul, ni votre attention… 

Paradoxalement, ces types ne se gênent pas pour féliciter leurs copains d’avoir réussi à choper une nana en boîte de nuit ! Alors que l’homme qui réussit à conclure dès le premier rendez-vous galant est vu comme un Don Juan qui mérite le respect, la femme, elle, se voit parfois attribuer une étiquette de fille facile et vulgaire. Et c’est la même chose en ce qui concerne les pratiques sexuelles et le nombre de partenaires ! Pourquoi tant de différences entre les deux sexes ? En quel honneur l’homme bénéficierait-il de ce traitement de faveur ? On sent très clairement des relents nauséabonds de misogynie provenant de notre société patriarcale. N’oublions pas que l’homme hétérosexuel qui couche le premier soir ne pourrait pas le faire sans une femme qui couche le premier soir elle aussi !

Homme et femme côte à côte

Coucher le premier soir empêche-t-il d’aboutir à une relation sérieuse ?

Encore un cliché à dégommer une bonne fois pour toutes ! Certains hommes arriérés considèrent qu’une fille qui s’envoie en l’air avec un inconnu n’est pas digne de devenir leur petite amie. Ils s’imaginent que la gent féminine se divise en deux catégories : les salopes nymphomanes et les filles “respectables” qui feront de bonnes mères. Ils ont tendance à croire que si une femme est capable de coucher le premier soir, elle le fait systématiquement. Et si c’était le cas, quel serait le problème ? L’idée de partager leur vie avec une femme peu expérimentée semble sécuriser les mecs dominants à la virilité fragile. 

Vous l’aurez compris, passer à l’acte au premier date avec des machos de cet acabit ne pourra pas déboucher sur une relation sérieuse, et c’est tant mieux ! Rassurez-vous, ces spécimens sont en voie d’extinction progressive. Ils tendent à disparaître lentement, mais sûrement. 

Bonne nouvelle : en 2023, il est possible qu’un coup d’un soir débouche sur une histoire d’amour ! Il suffit de trouver un homme qui ne vit pas au temps des cavernes !

Femme qui s'embrasse un homme avec fougue en le tirant par la chemise

Un pied de nez à notre société sexiste

Non, toutes les filles n’aspirent pas au sexe vanille, aux papillons dans le ventre et à une histoire romantique avec un prince charmant ! Heureusement, la femme libérée et sans attache fait fantasmer un beaucoup d’individus ! Si vous avez envie de faire l’amour avec quelqu’un, pourquoi vous en priver ?

Il est grand temps de dire merde à la société sexiste qui nous a conditionnés à penser que c’était aux hommes de courtiser les femmes et que la valeur de ces dernières se mesurait en fonction leur capacité à se faire désirer.

Selon l’IFOP, 55% des hommes auraient déjà eu un rapport sexuel avec quelqu’un dès leur première rencontre contre 34% des femmes. 79% d’entre eux étaient gays et bisexuels et 74% d’entre elles étaient lesbiennes et bisexuelles. Ces chiffres démontrent clairement que les hétérosexuels sont davantage sensibles au poids des traditions patriarcales, contrairement à la communauté LGBTQIA+ qui, elle, s’en affranchit plus facilement !

5 bonnes raisons de coucher le premier soir quand on est une femme 

  • L’excitation de l’inconnu
  • L’envie d’avoir un orgasme
  • Se sentir libre et puissante en suivant ses désirs
  • Se sentir égale aux hommes dans sa sexualité
  • Vérifier sa compatibilité sexuelle avec le partenaire avant d’envisager une relation

Enfin, sachez qu’il n’est pas nécessaire de chercher des raisons à ce qui vous fait plaisir ! On ne demande pas aux hommes de rendre des comptes sur leur vie sexuelle.

Banane avec des traces de rouge à lèvres à côté d'un pamplemousse coupé en deux

Pour ou contre le fait de coucher le premier soir : l’avis de 3 femmes

“Pour faire l’amour avec un homme, j’ai besoin d’avoir confiance en lui” 

Nina, 32 ans : “Moi, je suis contre en ce qui me concerne, mais pas pour les autres. Chaque fille fait ce qu’elle veut. Je souhaite qu’on respecte mes choix sans jugement donc je me dois d’en faire de même avec celles qui ont une conception de la sexualité différente de la mienne. La vérité, c’est que j’aurais peur de tomber sur un tordu. J’ai dû regarder trop de Faites entrer l’accusé ! Pour faire l’amour avec un homme, j’ai besoin d’avoir confiance en lui. C’est une condition indispensable. C’est impossible de ressentir cette confiance dès le premier rendez-vous. En plus de cela, je privilégie les relations sérieuses aux coups d’un soir. J’ai du mal à comprendre ce que ces parties de jambes en l’air sans lendemain pourraient m’apporter émotionnellement. À choisir, je préférerais avoir un sexfriend parmi mes amis plutôt que de coucher avec un mec que je ne connais pas et que je ne reverrai sans doute jamais.” 

“J’ai toujours peur de passer pour une fille facile”

Sarah, 26 ans : “Théoriquement, je suis pour, mais dans la pratique, j’ai du mal à franchir le cap sans me juger. Quand ce sont mes copines qui me racontent leur nuit torride avec leur crush rencontré sur Tinder, je trouve ça cool, mais si c’est moi qui suis dans cette situation, je me mets vite à cogiter. J’ai toujours peur de passer pour une fille facile… C’est complètement idiot, je sais ! Ça doit venir de mon éducation religieuse. J’ai déjà couché le premier soir à deux reprises. À la base, je n’avais pas envie d’entamer une relation avec ces hommes, sinon, je les aurais probablement fait attendre. Avec le premier mec, c’était très bien, avec le deuxième, c’était vraiment nul… J’ai l’impression que les hommes sont parfois moins appliqués lorsqu’il n’y a pas de sentiments. Je ne sais pas si je réitérerai l’expérience, d’autant que j’apprécie beaucoup les jeux de séduction qui s’étalent sur plusieurs jours. Ça fait grimper l’excitation !”

“Quand j’ai la possibilité de vivre quelque chose de plaisant, je le vis”

Louise, 36 ans : “Je suis à 100% pour. De manière générale, je suis une fille qui va droit au but. Quand j’ai la possibilité de vivre quelque chose de plaisant, je le vis sans me soucier du “qu’en dira-t-on” ! La seule règle dans le cul, c’est le consentement sexuel ! Si le feeling est passé avec mon date, je me jette à l’eau sans problème ! Le premier soir est rarement le meilleur, mais c’est peut-être le plus excitant ! C’est comme si on faisait connaissance à l’envers, avec le corps avant l’esprit. Je ne me limite à rien niveau pratiques : fellation, levrette, sodomie… Je n’ai pas de tabous. Cette façon de faire me permet de découvrir un élément important à mes yeux : l’affinité sexuelle. Si elle n’est pas au rendez-vous, je ne revois pas le mec après. Ça m’évite de perdre mon temps à le draguer pendant de longues semaines pour finalement me rendre compte que ça n’en valait pas la peine. Certains pensent que coucher le premier soir ne mène à rien de sérieux. C’est une légende ! Trois de mes aventures avec des inconnus se sont transformées en histoire d’amour.” 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *