Femme à quatre pattes sur une table

Le guide de la fessée érotique : maîtrisez la gestuelle et le timing

Qui n’a jamais été tenté par une petite claque sur les fesses lors d’une levrette endiablée ? Il semblerait que beaucoup d’entre nous aient une légère tendance sadomasochiste sous la couette. Qu’on s’y adonne de façon régulière ou occasionnelle, en douceur ou violemment, chez soi où durant une rencontre BDSM à Paris, la fessée peut être source de plaisir extrême ! Consultez notre guide de la fessée érotique afin de connaître les dessous de ce jeu sexuel stimulant…

Les origines de la fessée érotique

La fessée est considérée comme une paraphilie avec des accents de sadomasochisme. Elle implique généralement un dominant – celui qui frappe – et un dominé – celui qui est frappé. Elle peut se pratiquer en douceur ou de manière virulente selon les fantasmes de chacun.

Certaines cultures considèrent la douleur comme un aphrodisiaque. C’est le cas notamment des Indiens, qui, dans le Kamasutra, nous livrent de précieuses méthodes pour claquer l’arrière-train de son partenaire pendant un rapport sexuel. La fessée érotique – spanking en anglais – n’a donc rien de récent. Sa plus ancienne représentation a été trouvée en 1960, dans la Tombe de la Fustigation, une salle funéraire étrusque. L’Art d’aimer d’Ovide évoque également les postures à adopter durant ce châtiment corporel voluptueux. Dans son ouvrage Les Confessions, Rousseau décrit sa découverte du plaisir sexuel à seulement 8 ans, lorsque mademoiselle Lambercier lui donne une fessée. Alors, les envies de fessée sont-elles la faute à Rousseau ou au porno ? Peu importe !

Photo années 50 : homme donnant une fessée à sa femme installée sur ses genoux

3 bonnes raisons de tester la fessée au lit 

Augmenter l’excitation et le plaisir

Le fessier est une zone érogène qui fait fantasmer la gent masculine… Et oui, un beau postérieur fait son petit effet chez ces messieurs ! La fessée érotique augmente l’excitation pour les deux partenaires. Par ailleurs, elle intensifie l’orgasme de celui qui la reçoit, provoquant une sensation qui oscille entre douleur et plaisir.

Se libérer de ses complexes

Bien que le body positive émerge progressivement au fil des années, les complexes continuent de mener la vie dure aux femmes ! Quoi de mieux qu’une bonne tape sur le cul pour s’en libérer ? Se faire fesser le derrière, c’est s’abandonner pleinement entre les mains de la jouissance et oublier le reste. L’excitation de votre partenaire vous aidera à faire l’impasse sur ses prétendus “défauts”.

Pimenter sa vie sexuelle et booster sa libido

En pratiquant la fessée coquine, vous pourrez satisfaire vos désirs de soumission et de domination. Elle permet de casser la routine sexuelle quand on est en couple ! Adieu la monotonie sous la couette ! Vos rapports intimes déborderont de créativité !

Comment bien fesser son ou sa partenaire ?

Opter pour la partie des fesses avec le plus de graisse et de muscles

Pour éviter de blesser votre partenaire pendant que vous vous adonnez à des jeux érotiques aux tendances sadomasos, tenez-vous éloigné des os (coccyx, hanches) et du foie. Plus la partie sur laquelle vous taperez sera charnue, moins la sensation sera douloureuse. Porter une culotte couvrante atténuera l’intensité des coups. Vous pourrez la retirer une fois que vous serez toute émoustillée…

Le geste et le timing de la fessée 

Se pose ensuite la question de la gestuelle et du timing ! Quand et comment donner une fessée à sa copine au lit ? Cela est propre à chacun ! La fessée pourra faire office de préliminaire pour la faire mouiller par exemple. Vous pourrez aussi la fesser au cours de la partie de jambes en l’air ou uniquement au moment de l’orgasme afin de décupler son plaisir. Si vous hésitez entre de petites claques ou une grosse fessée, là encore, tout dépend de ses préférences sexuelles ! Vous pourrez aussi bien utiliser le dos de la main, que la paume ou les doigts ! Pour les novices de la fessée sexy, il est souhaitable de commencer par des tapes légères sur le cul, puis d’augmenter la puissance du geste de façon crescendo.

Fesses de femme avec un tanga noir

Comment exprimer son envie de fessée à son amoureux ?

La communication est reine en matière de sexualité ! Un dialogue ouvert et sans tabou offre la possibilité de dévoiler ses désirs profonds… Le mieux pour faire comprendre à votre partenaire votre envie de fessée érotique est donc d’en parler avec lui, avant, pendant, ou après l’acte sexuel. Cette pratique olé-olé est appréciée par un grand nombre de personnes et il ne serait pas surprenant qu’elle soit sur  sa liste des fantasmes à réaliser au lit.

Si vous êtes plus à l’aise avec les gestes qu’avec les mots, vous pouvez signifier à votre moitié votre penchant pour la fessée en guidant sa main durant l’amour. Et pourquoi ne pas vous infliger vous-même des tapes sur les fesses lorsque vous êtes sur le point de jouir ? Si votre homme est réceptif, le message devrait passer immédiatement…

Comment mettre ce jeu sexuel en pratique ? 

Les scénarios coquins 

Soyez inventifs en laissant libre cours à vos fantasmes ! Si vous avez des dons pour la comédie, élaborez un jeu de rôle de punition sexuelle avec des costumes et des accessoires : la vilaine fille qui a fait une bêtise, le mauvais garçon dominateur… N’hésitez pas à employer des insultes si cela vous excite ! Vous pouvez aussi débuter par un massage sensuel…

Les positions adaptées aux fessées érotiques

Trois positions du Kamasutra sont particulièrement adaptées à la fessée. Tout d’abord, l’Andromaque : l’homme est allongé sur le dos et la femme le chevauche. Ensuite, le Cheval inversé : l’homme est dans la même position et la femme s’assoit sur lui dans le sens contraire. Avec ces deux postures, madame prend le contrôle et monsieur a les mains libres. Enfin, vient la levrette, la position la plus sexy du Kamasutra qui consiste à se faire prendre à quatre pattes. L’homme profite ainsi d’une vue imprenable sur l’arrière-train de sa compagne… La levrette – doggystyle en anglais – est idéale pour pratiquer le sexe anal et la fessée érotique. Elle pourra également être réalisée par les couples gays ou de façon inversée dans un couple hétérosexuel : la femme pénétrera son homme avec un gode ceinture.

Femme sur le ventre serrant la couverture du lit

Les accessoires pour pimenter ce moment cochon

Divers accessoires viendront apporter du piment à cette pratique osée :

  • La paddle : un instrument spécialement conçu pour frapper les fesses.
  • La cravache : dans un cadre sadomasochiste.
  • Les objets du quotidien comme la spatule en bois ou la ceinture : vous ferez des économies !

Le safe word et les soins aftercare en cas de pratiques SM

Si vous avez la main lourde ou que vous expérimentez des jeux SM, pensez à instaurer un safe word. Il s’agit d’un mot de sécurité qui permet à la personne dominée de dire stop lorsque la douleur devient insupportable. Les crèmes after spanking aideront à apaiser les rougeurs post déculottée.

Où se faire fouetter le popotin entre adultes consentants ? 

La fessée, c’est sympa à la maison et en couple, mais aussi à l’extérieur et à plusieurs ! Si vous souhaitez vous faire sauter sauvagement par un inconnu sous les yeux émerveillés de votre conjoint, partez à la découverte de la communauté libertine la plus proche de chez vous ! Vous trouverez de nombreux clubs libertins à Paris pour faire une rencontre candauliste, mélangiste ou échangiste. Vous serez immergés dans une atmosphère lubrique, avec des coins câlins dans lesquels batifoler avec vos prétendants… 

La fessée érotique n’a plus de secrets pour vous et vous aimeriez passer à la vitesse supérieure ? Rendez-vous dans des soirées BDSM, des événements dédiés aux plaisirs charnels extrêmes. Au programme : des humiliations et des punitions corporelles variées ! Vous pourrez explorer toutes les facettes du sadisme et du masochisme en testant le bondage et la discipline en tant que dominateur/dominatrice ou soumis/soumise.

Alors ? Prêt pour la « Petite fessée du dimanche soir » dont parlent Les Coquettes dans leur célèbre chanson ? Ces artistes ne manquent pas de fantaisie pour recevoir la leur : revoir leur ex, porter du latex, se faire des couettes…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *