Orgasme mammaire : quand les seins nous font jouir

Avez-vous déjà entendu parler du « nipplegasm » ? Néologisme anglais issu de la contraction entre « nipple » (téton) et « orgasm » (orgasme), il désigne en fait l’orgasme provoqué par la stimulation des mamelons. Moins fréquent et moins connu que les orgasmes génitaux, féminins et masculins, il est pourtant bel et bien possible de jouir par la stimulation des seins… Nous avons fait quelques recherches et quelques tests pour que vous donner toutes les clés pour atteindre la jouissance.

Orgasme mammaire : de quoi s’agit-il ?

L’orgasme clitoridien, par stimulation de la partie externe du clitoris ou de sa partie interne à l’intérieur du vagin, vous connaissez ! Idem pour l’orgasme masculin qui intervient au moment de l’éjaculation. En revanche, l’orgasme mammaire est relativement peu connu. Et non, il n’est pas un mythe ! Les zones érogènes sont multiples et les seins en font partie.

Vous avez déjà pu ressentir, par une auto-stimulation ou au contact des mains ou encore de la langue votre partenaire, des vagues de plaisir. Cela vous a d’ailleurs terriblement excité… et si vous en jouissiez ?

Et pour cause, l’aréole et le téton, qui forment tous deux le mamelon, sont parmi les parties les plus sensibles du corps de la femme… et de l’homme. Donc n’hésitez plus, touchez, tétez, mordez, sucez, léchez les tétons de votre partenaire.

Vous vous demandez aussi certainement si tout le monde peut avoir un orgasme mammaire. En réalité, pas tout à fait. Une étude menée en 2011, publiée dans The Journal of Sexual Medicine, s’est intéressée au sujet en suivant l’activité cérébrale de femmes volontaires pendant que les chercheurs stimulaient différentes parties de leurs corps et notamment les tétons. La conclusion est toutefois encourageante pour celles et ceux qui voudraient essayer de l’atteindre : une femme sur trois atteindrait l’orgasme mammaire. Avis aux amateur.e.s.

Le rôle du cerveau dans l’orgasme mammaire : un organe sexuel puissant

L’étude de 2011 montre également que la stimulation des mamelons active la même zone du cerveau, à savoir le cortex sensoriel, que le fait de stimuler le clitoris, le vagin ou le pénis. Si le plaisir est produit à partir de la stimulation de différents endroits, il y a bien un dénominateur commun : le cerveau. On observe un peu le même procédé avec la fessée érotique.

Il conditionne en fait de manière identique toutes les stimulations qu’il reçoit. Il les centralise au niveau du cortex sensoriel qui va ensuite renvoyer un message de plaisir au reste du corps. Cela permet de comprendre la raison pour laquelle les femmes – et les hommes – vont éprouver du plaisir à la stimulation des mamelons.

Le cerveau est indéniablement un organe sexuel puissant. C’est en fait à travers lui que le plaisir sexuel est d’abord et avant tout conçu avant d’être physiquement atteint. Le plaisir naît donc dans le cerveau avant de se répandre dans le corps et de provoquer un orgasme. Grâce au cerveau, il devient d’ailleurs complètement possible de jouir, de manière clitoridienne ou mammaire, sans stimulation…

Quelles sensations pour les femmes ?

L’orgasme mammaire est-il aussi puissant qu’un orgasme clitoridien ? Jouir des seins serait en effet tout aussi intense qu’un orgasme clitoridien. Néanmoins, la sensation, comme la sensibilité, diffère d’une personne à une autre.

Certaines femmes, stimulées lors de l’étude, déclarent par exemple que l’orgasme est moins intense mais qu’il dure plus longtemps. La majorité des femmes décrivent en tout cas l’orgasme mammaire comme un accroissement du désir qui se solde par une explosion de plaisir.

Et bien sûr, il semblerait que la stimulation simultanée des mamelons et du clitoris provoque un plaisir extrêmement intense, voire trop pour certaines femmes qui auraient du mal à se concentrer sur autant de plaisir. En d’autres termes à combiner ces deux sensations qu’elles reçoivent. Cela peut bien évidemment se travailler en conditionnant son esprit à se concentrer sur la stimulation des tétons et à établir une connexion avec la stimulation clitoridienne.

En ce qui concerne les sensations ressenties par les hommes lors de la stimulation des tétons et aréoles, une étude reste à mener…

Orgasme des seins : nos conseils et techniques pour l’atteindre

L’orgasme mammaire se prépare ! Car il requiert, encore plus que l’orgasme clitoridien, une grande part de mental et avant tout, un bon état d’esprit. Alors allongez-vous et suivez nos meilleurs conseils pour l’atteindre.

Se mettre en condition

Un maître mot pour atteindre l’orgasme mammaire : lâcher prise. La condition est essentielle. De nombreux témoignages préconisent de ne surtout pas se concentrer sur la construction de l’orgasme en tant que tel mais de profiter du moment en étant focus sur ses sensations. On ne cherche donc pas à avoir un orgasme à tout prix mais à ressentir des sensations. N’hésitez pas à fermer les yeux pour être dans un lâcher prise complet. En bref, détendez-vous.

Créer une bonne atmosphère peut aussi vous aider à atteindre l’orgasme mammaire. L’environnement, le lieu, le confort, tout comme le partenaire, sont importants. Tamisez la lumière, mettez de la musique, allumez des bougies, etc.

Ne pas hésitez à stimuler d’autres parties du corps en même temps

Clitoris, vagin, fesses, ventre… il ne faut pas hésiter à les stimuler en même temps que les mamelons car ils vont décupler le plaisir ressenti. Vous pouvez même vous laisser aller à la totale : un massage intégral avec de l’huile, chauffante ou non, en vous rapprochant lentement de la poitrine de votre partenaire.

Commencez par caresser les seins de votre partenaire délicatement, du bout des doigts, de manière à faire monter le plaisir. De manière générale, plus vous irez lentement, plus l’orgasme sera intense.

Vous pouvez ensuite stimuler les mamelons en caressant l’aréole, puis les tétons en faisant varier l’intensité. Effleurez-les et pincez-les. Nous parions que votre corps ne tardera pas à onduler sous les vagues de plaisir que vous ressentirez… Oh oui ! L’orgasme n’est plus très loin.

Utiliser un vibromasseur pour amplifier les sensations

Utiliser un vibromasseur n’est pas une obligation pour jouir des seins. Mais, il peut vous aider à atteindre l’extase. Attention toutefois à la sensibilité de vos tétons en veillant à régler l’intensité de votre vibromasseur pour ne pas produire de sensations désagréables.

L’idée est plutôt d’y aller progressivement et d’alterner massages, pincements, succions et les fameuses vibrations au niveau des mamelons. N’hésitez pas à descendre le vibromasseur entre les cuisses de votre partenaire pour une stimulation clitoridienne tout en continuant de stimuler sa poitrine. Ne lésinez aucune parties érogènes ! Vous serez sûr.e.s d’avoir au moins un orgasme, ou plusieurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *