Orgasme prostatique : comment bien stimuler la prostate ?

Plaisir sexuel tabou, le plaisir prostatique est bien loin d’une sexualité classique centrée sur le coït et l’éjaculation. Autrement dire qu’il est encore moins la peine de parler d’orgasme prostatique. Et pourtant, il n’est pas réservé aux homosexuels. Si seulement vous saviez que vous pouviez jouir plusieurs fois d’affilée sans interruption, peut-être iriez-vous explorer avec enthousiasme votre petit trou ! On vous dit tout sur la prostate et ce que vous pouvez en faire.

La prostate : qu’est-ce que c’est ?

Organe dans lequel se développe le cancer le plus fréquent chez l’homme, la prostate est d’abord identifiée comme un organe qui pose problème ! Et pourtant, elle a le pouvoir d’enrichir considérablement votre vie sexuelle, messieurs.

Mais de quoi parle-t-on ? Parce que tout le monde a déjà entendu parler de la prostate mais sait-on seulement ce que c’est ? Organe génital masculin interne (par opposition aux organes génitaux externes comme la verge ou le gland), la prostate est une glande qui fait entre 3 et 4 centimètres de diamètre dont le rôle est de produire un liquide qui entre dans la composition du sperme.

La prostate permet d’obturer l’urètre pendant l’éjaculation, ce qui évite un mélange entre l’urine et le sperme. Et les fibres musculaires lisses présentes à l’intérieur ont également la fonction d’éviter que les urines ne remontent dans les vésicules séminales lors de la miction.

Elle joue donc un rôle primordial dans la fécondité. Et dans la sexualité. Car, un petit doigt dans l’anus pour la stimuler peut aussi vous faire jouir !

Visualisation de la prostate dans l'anatomie masculine.

Orgasme prostatique : de quoi s’agit-il ?

Aux premiers abords, l’orgasme prostatique est un tabou ! On s’explique. Ce n’est pas tant qu’il est peu connu des hommes mais plutôt qu’il est peu expérimenté. Parce qu’il renvoie au grand tabou de la sexualité virile masculine : être pénétré. Il n’est pas anodin que le terme « enculé » soit une insulte… Dans la sexualité, l’homme est largement considéré comme celui qui pénètre et non comme celui qui est pénétré.

En revanche, si le cap du tabou est dépassé, la petite glande dans votre derrière pourrait vous faire beaucoup de bien lorsqu’elle est stimulée et vous procurer quelques orgasmes.

Il s’agit effectivement d’une petite glande avec de grands pouvoirs. A la stimulation, le plaisir va être de plus en plus fort jusqu’à être à l’origine d’un ou de plusieurs orgasmes sans même que vous ayez à attendre avant de recommencer.

Pourquoi ? L’orgasme prostatique présente l’avantage de ne pas avoir de période réfractaire, contrairement à l’orgasme éjaculatoire, c’est-à-dire que vous pourrez les enchaîner. Certains hommes témoignent avoir eu jusqu’à 8 orgasmes d’affilée suite à la contraction et la stimulation continue de leur prostate ! Et ce, à tel point qu’après plusieurs orgasmes prostatiques, la sensation se répandrait dans l’intégralité du corps… Un vrai délice non ?

Orgasme prostatique vs. orgasme éjaculatoire

L’orgasme prostatique est-il aussi fort que l’orgasme éjaculatoire ? Sachez déjà que contrairement à ce dernier, l’orgasme prostatique est interne ou endogène. A cet égard, on peut d’ailleurs le comparer aux orgasmes féminins.

En termes de sensations, l’orgasme prostatique est plus long que l’orgasme éjaculatoire qui ne dure que quelques secondes. Dans un article pour RTL d’octobre 2020, intitulé « Sexe : qu’est-ce qu’un orgasme prostatique ? », le sexothérapeute Alain Héril expliquait qu’un « orgasme prostatique se ressent par vague ». Il poursuivait : « Un orgasme éjaculatoire, ça dure 3-4 secondes, un orgasme prostatique ça peut être deux heures ! ». Selon les témoignages de ceux qui l’ont expérimenté, il serait en revanche un peu moins fort.

Stimulation de la prostate en duo.

Orgasme de la prostate : nos conseils et techniques pour l’atteindre

Que vous vous stimuliez la prostate seul ou que ce soit votre partenaire, voici tous nos conseils et techniques pour atteindre l’orgasme prostatique.

Oubliez vos idées reçues

La première chose à faire pour avoir un orgasme de la prostate est de laisser de côté vos idées reçues car elles risqueraient de vous gâcher le moment. Deux idées reçues font principalement obstacle à l’exploration de la prostate.

Il y a d’une part un blocage lié à la propreté. Mais, vous devez savoir qu’il n’y a globalement pas de problème à ce niveau lors de la stimulation prostatique. En effet, la plupart du temps, le rectum est propre.

D’autre part, la question de l’orientation sexuelle est problématique. La manière dont la société présente le plaisir anal a pour conséquence que les hommes associent la stimulation de la prostate à l’homosexualité. Or, cela n’a rien à voir. On parle d’un côté d’une pratique sexuelle – la pénétration anale – et de l’autre d’une orientation sexuelle – l’homosexualité. Alors messieurs, qu’on se le dise une bonne fois pour toute, vous pouvez très bien être hétérosexuels et aimer vous prendre des doigts dans le cul !

Beaucoup d’hommes pensent même que s’ils aiment la pénétration anale, ils vont devenir homosexuels. Le sexothérapeute Alain Héril le résume très bien dans l’article de RTL : « Beaucoup d’hommes pensent que tout ce qui est en lien avec la zone anale, le périnée et le fait d’être touché, d’être léché, d’être pénétré à cet endroit-là, c’est forcément de l’homosexualité refoulée ».

Tâtez-la bien

Avant de se lancer dans un massage de la prostate, il faut déjà savoir où la trouver. En fait, elle est relativement simple à dénicher. A un peu plus d’une demi-phalange, avec votre index, vous allez sentir comme une petite noix dans la membrane du rectum. C’est ici !

Ensuite, place au massage et aux caresses de la petite glande. Il n’y a pas de formule toute faite pour avoir un orgasme de la prostate, l’idée est plutôt d’explorer en testant plusieurs mouvements à l’intérieur de l’anus avec son doigt.

Vous pouvez aussi tout à fait utiliser un masseur prostatique, qui est un sextoy, vibrant ou non, qui va faire le taf pour vous. Choisissez-le petit de préférence car il sera plus efficace. L’utilisation d’un masseur prostatique peut-être intéressant pour tous les hommes qui préféreraient (d’abord) essayer seuls.

Masseur prostatique à insérer dans son anus.

Lâchez prise et jouissez

Bien que la prostate soit facile à trouver, avoir un orgasme prostatique n’est pas si évident et requiert avant tout de programmer son cerveau en lui demandant d’associer la stimulation de la prostate à du plaisir. Pour y parvenir, cela nécessite à la fois de la concentration sur ses sensations et du laisser aller.

L’orgasme viendra naturellement du lâcher prise. Cela peut toutefois être problématique pour les hommes qui sont souvent dans le contrôle. Selon Adam qui a écrit le Traité d’Aneros pour aborder sa découverte du plaisir prostatique, s’intéresser à la prostate « change votre vision du sexe, vous oblige à vous relâcher, à lâcher prise et accepter les sensations de votre corps ».

Il est plutôt rare d’avoir un orgasme prostatique à la première stimulation. Car il s’intègre d’abord dans le cerveau pour que celui-ci associe la stimulation de la prostate à du plaisir. En règle générale, il vous faudra quelques séances de stimulation. Par ailleurs, au départ, ne stimulez pas le penis en même temps pour que le cerveau s’habitue à recevoir seulement des informations de votre prostate. Par la suite, vous pourrez vous amuser et combiner les orgasmes pour en avoir de multiples.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *