L’injaculation : on en parle ?

Largement plébiscitée par les traditions orientales et bien connue des adeptes du tantrisme et du taoïsme, l’injaculation ne vous dit peut-être rien. Et pourtant, ses adeptes en sont convaincus, elle serait un véritable boost du plaisir, de la libido et de l’énergie vitale. Et tout ça grâce au périnée… On vous donne tous les secrets pour devenir un homme multi-orgasmiques.

L’injaculation : qu’est-ce que c’est ?

Comme son nom l’indique, l’injaculation, aussi appelée « anéjaculation », consiste à se retenir lors de l’orgasme pour ne pas éjaculer. En d’autres termes, il n’y a pas de sperme qui sort de la verge au moment de l’orgasme.

Que devient alors le sperme ? En fait, il reste bloqué dans une portion intermédiaire de son trajet, au niveau de l’ampoule du canal déférent, conduit qui entre dans la prostate, jusqu’à la prochaine éjaculation où il sera libéré.

Même s’il lui ressemble, l’injaculation n’est pas à un orgasme rétrograde. Ce dernier est bien une éjaculation, sauf qu’au lieu de sortir normalement par le méat urétral situé à l’extrémité de la verge, le sperme va prendre un chemin rétrograde et être renvoyé dans la vessie. L’éjaculation rétrograde est souvent le signe d’une défaillance au niveau de la vessie. Elle n’est donc pas à prendre à la légère.

En revanche, ne vous en faites pas, l’injaculation qui elle, est volontaire, ne comporte pas de risques si elle est pratiquée modérément et vous procure autant de plaisir qu’une éjaculation.

Car vous n’éjaculez pas, mais vous avez bien un orgasme que l’on peut appeler « orgasme à sec ». La technique permet d’obtenir un orgasme non seulement sans éjaculation, mais aussi sans période réfractaire, comme pour l’orgasme prostatique d’ailleurs. C’est la deuxième chose importante qu’il vous faut retenir et qui pourrait bien vous intéresser…

Car la période réfractaire est la phase post-éjaculatoire qui a pour conséquence que vous ne pouvez pas avoir un rapport dans la foulée étant donné que le pénis ne répond plus à l’excitation. Concrètement, c’est lorsque que vous débandez sans pouvoir rebander tout de suite. Or, avec l’injaculation, pas de période réfractaire. Cela signifie donc que vous pouvez bander en continu et avoir de multiples orgasmes !

Nous sommes certains que vous êtes déjà très curieux à l’idée de savoir comment bloquer votre semence pour ressentir des spasmes de plaisir dûs à vos orgasmes multiples… En tout cas, nous allons vous révéler tous les secrets de l’homme multi-orgasmique, cher au maître spirituel taoïste Mantak Chia qui a popularisé le terme.

Couple au bord de l'orgasme.

Quel est l’intérêt de l’injaculation ?

Tenir plus longtemps

Si l’éjaculation marque souvent la fin du rapport sexuel, en tout cas au moins de l’acte de pénétration, avec l’injaculation et son absence de période réfractaire (la fameuse), vous pouvez continuer vos va-et-vient après l’orgasme. Pour votre plus grand plaisir et celui de votre partenaire.

Par ailleurs, la technique peut aussi vous servir à coordonner vos orgasmes. Étant donné que l’homme vient généralement plus vite que la femme, vous pouvez en effet injaculer au départ et n’éjaculer qu’au moment où votre partenaire sent monter son orgasme.

Certains avancent même que l’injaculation pourrait être une technique adaptée pour lutter contre l’éjaculation précoce. Cela étant dit, vous devrez sans doute sacrément muscler votre périnée pour parer à l’éjaculation précoce. Si aucune étude n’a permis de démontrer l’efficacité de cette méthode, les pratiquants en semblent toutefois convaincus.

Booster le plaisir et la libido

L’injaculation pourrait donc bien être une nouvelle clé du plaisir sans limite et longue durée. Le rapport dure plus longtemps, les orgasmes se multiplient et ils sont également plus intenses.

Pourquoi ? C’est dans le contrôle que le plaisir va ici se déployer. Il va se propager dans le corps et se répandre au moment des injaculations. Et plus la rétention aura été longue, plus le dernier orgasme, éjaculatoire cette fois-ci, sera puissant.

Il y a aussi un effet mental certain. Puisque vous aurez gardé le contrôle de votre éjaculation pendant le rapport sexuel, le lâcher prise sera aussi intense que l’orgasme final extasiant.

Au-delà du plaisir, l’injaculation permettrait aussi de booster sa libido dans la mesure où la testostérone, qui reste dans le corps pendant les injaculations, viendrait titiller envies et ardeurs sexuelles.

Augmenter l’énergie vitale

Lorsque vous éjaculez messieurs, vous ressentez une grande fatigue dans les minutes qui suivent. Savez-vous seulement pourquoi ? Encore une fois, c’est à cause de la testostérone qui diminue et entraîne avec elle une perte d’énergie. Grâce à l’injaculation, vous gardez non seulement votre précieux sperme et votre taux de testostérone à son maximum.

Exit la fatigue, injaculez et remplissez-vous d’énergie ! Autrement dit, vous ne ressentez pas une sensation de décharge et d’état de vide mais un vrai regain de vitalité.

Après plusieurs injaculations, enfin l'éjaculation !

Comment y parvenir ?

Il ne nous reste plus qu’à vous donner la méthode pour parvenir à injaculer. Et pour bloquer l’émission du sperme, musclez votre périnée ! Vous savez, cette petite partie de votre corps située entre l’anus et les parties génitales.

La technique : au moment où vous sentez l’orgasme venir, il vous faudra presser votre périnée, relativement fort, avec l’index, le majeur et le pouce. Eh oui, trois doigts. Certains vous diront que plus on met de doigts, meilleur c’est… Ici, l’utilisation de ces trois doigts permet en fait de former un triangle qui va presser le périnée de manière optimale. Maintenez ensuite la pression jusqu’à la fin de votre orgasme.

L’injaculation requiert donc de bien connaître son corps, ses sensations, ainsi qu’une maîtrise parfaite du timing. C’est pourquoi, un peu d’entraînement est nécessaire, évidemment surtout pour muscler votre périnée.

Sachez qu’il est très difficile, voire impossible, d’avoir une injaculation du premier coup. Au départ, vous éjaculerez sans doute mais si vous persistez, vous pourrez vous apercevoir que le sperme se fait de plus en plus rare et vous finirez par le contenir. Vous saurez à ce moment-là que votre périnée est suffisamment musclé et vous pourrez remplacer le point de pression de vos doigts par la contraction des muscles périnéaux.

Maintenant que vous savez comment faire pour injaculer, n’en abusez pas ! L’idée n’est pas non plus de retenir le sperme pendant des jours car cela pourrait provoquer des inflammations et des douleurs. Mais autrement, l’injaculation n’est pas dangereuse. C’est l’excès qui est rarement bon. Trop éjaculer est tout aussi douloureux au bout d’un moment. Il faut donc savoir doser à l’aide de son bon sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *